Awenn

Yann-Fañch Kemener (Chant, Harmonium)
Glenn Gouthe (Uilleann-pipes, Whistles)
Quentin Vestur (Harpe celtique, Clarsach)

« Puisant dans l’ancien fonds traditionnel breton, ce trio d’exception propose un répertoire de chants et contes privilégiant les thèmes de la mort, de la sorcellerie, des mondes magiques et autres légendes. Le son résolument archaïque et l’audace des arrangements, forment la musique subtile de cet ensemble, qui se fait enchanteur le temps d’un concert. »

 

kontadennou 1

À propos de Yann-Fañch Kemener :

Venu au chant breton par les berceuses maternelles, Yann-Fañch Kemener fait depuis quelques années l’unanimité dans le monde de la musique et du chant. Dès les années 1970, avec quelques passionnés ou érudits, il collecte auprès des anciens, véritables passeurs d’une culture menacée de disparition et d’oubli, un vaste répertoire de chants et de contes. S’initiant parallèlement aux techniques vocales des chanteurs de fest-noz, il parcourt la Bretagne à la faveur de la renaissance des musiques “trad. et folk”, et réalise ses premiers enregistrements discographiques : des comptines pour enfants, du kan ha diskan (chant à deux voix), des gwerzioù (récits épiques), des sonioù (chants de circonstance)…, soit une dizaine de titres depuis 1975. En duo avec Dider Squiban, pianiste classique et jazz, il enchaîne les succès, notamment avec les albums Enez Eusa (Diapason d’or 1996) et Ile-exil (“ffff” de Télérama) et, pour toujours chanter mieux le terroir, les îles et les légendes bretonnes, participe au disque “L’héritage des Celtes”, qui remporte le grand prix de l’Eurovision. À partir de 2000, une autre collaboration fructueuse, cette fois avec Aldo Ripoche, violoncelliste, lui permet d’associer, à travers la création de spectacles originaux, une voix bretonne à un instrument du répertoire classique, et d’enregistrer un nouvel album : An Dorn – La Main, qui a obtenu un “Choc” du Monde de la Musique et le Grand Prix de l’Académie Charles Cros.

À propos de Glenn Gouthe :

Dès son plus jeune âge, Glenn Gouthe a entrepris un parcours musical sur deux esthétiques parallèles. Il joue de la musique classique au cor d’harmonie avec lequel il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales en 2010, et est régulièrement amené à jouer en ensemble. Mais c’est vers la musique irlandaise et bretonne qu’il se dirige plus particulièrement. Il apprend le uilleann pipes avec Emmanuel Lemare et obtient par la suite un prix à l’unanimité au conservatoire de Rennes en 2012. Il a notamment joué en soliste au uilleann pipes avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne en 2013. Il obtient en 2014 le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien en musiques traditionnelles et décroche l’année suivante le Diplôme d’Etat dans la même esthétique. De plus, sa connaissance de la langue bretonne et ses études en master de breton et celtique l’amènent à faire des recherches avancées sur le patrimoine écrit et oral du pays de Vannes.