Biographie

Quentin Vestur commence son apprentissage de la harpe celtique à l’adolescence après une longue pratique du piano classique. Puis diplômé d’une licence de Musique et Musicologie à l’Université Paris IV Sorbonne, il s’installe à Quimper pour obtenir en 2012 le DEM de Musique Traditionnelle qu’il a préparé dans la classe de Dominig Bouchaud, harpiste précurseur reconnu en Bretagne. Parallèlement, il entre en 2011 à Rennes au Pôle d’Enseignement Supérieur du Spectacle Vivant Bretagne Pays-de-Loire où il obtient un DNSPM en Musiques Traditionnelles, et un Diplôme d’État d’enseignement de la musique. Il a également étudié en Irlande au prestigieux MA Irish Music Performance à l’université de Limerick. Il est par ailleurs récompensé de plusieurs distinctions, notamment le 1er prix du « Trophée Camac » au Festival Interceltique de Lorient qu’il remporte en 2011.

C’est durant ce parcours qu’il rencontre les personnalités qui ont marqué son approche musicale, notamment le harpiste Tristan Le Govic, l’accordéoniste Jean Floc’h ainsi que le chanteur Yann-Fañch Kemener avec qui il travaille régulièrement sur des créations autour du répertoire de Basse-Bretagne (Pardonnioù, Reverzhi, Awenn). Il explore également la musique de Haute-Bretagne (avec le chanteur Clément Le Goff), ainsi que la musique irlandaise ancienne (trio Alba Spina) et contemporaine avec le uilleann-piper Glenn Gouthe). Enfin, il est régulièrement l’invité de festivals internationaux en tant que concertiste ou enseignant.

Quentin Vestur s’est spécialisé dans les répertoires des musiques traditionnelles de Bretagne et d’Irlande, pays qu’il parcourt sans cesse. Son intérêt pour les voyages et les rencontres l’ont cependant porté vers d’autres horizons qu’il explore en veillant toutefois au respect de l’héritage et du style. Cette curiosité se manifeste notamment à travers une importante recherche technique pour laquelle il s’inspire du jeu de multiples instruments du monde, et qui l’a amené à travailler avec le luthier John Delorme qui a créé pour lui une harpe aux sonorités exceptionnelles. Il joue également de la Clarsach, la harpe irlandaise ancienne à cordes métalliques. Par cette démarche, il aspire à se forger une identité musicale unique alliant raffinement, contraste et énergie.

 bioo